Qui dit nouvelle année dit nouvelles résolutions et nouvelles habitudes. C’est dans cette optique que l’entité Defy hate Now parrainnée par l’Unesco a formé les blogueurs les 18 et 19 décembre, les équipant de nombreux outils pour mieux discerner et combattre les fake news (la désinformation et les discours haineux) sur les réseaux sociaux.

Avant de démarrer notre topo sur la formation, il est important de noter qu’au jour d’aujourd’hui, le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux selon le blog du cm de Chedjou Kamdem au Cameroun est classé comme suit:

1 – Facebook : 3,5 millions

2 – LinkedIn : 640 000

3 – Instagram : 390 000

4 – Twitter : 110 000

Parmi les outils, nous avons Small Etools qui permet de vérifier l’authenticité d’une image, le nombre de fois qu’elle a été utilisée, la date de mise en ligne etc… Procédé pratiques de mon collègue le blogueur Joel Pro ici.

Armelle Sitchoma

Après nous avoir parlé de l’histoire du Blogging au Cameroun, la blogueuse Armelle Sitchoma qui était formatrice pour l’occasion nous a parlé du phénomène de l’infodémie (terme qui provient des mots  Information et épidémie) qui parle de Maladie de l’information, l’abondance d’information sur les réseaux sociaux. Etant donné qu’il est difficile de contrôler l’impact de ce qu’on publie, il est important non seulement de vérifier tout contenu que nous publions chez des sources crédibles, mais aussi de ne pas se précipiter de partager tout et n’importe quoi car le véritable danger des fake news c’est la propagation.

 

Annie Payep

La journaliste Annie Payep a également fait une présentation majestueuse où elle nous a parlé de son initiative Stop intox, avec pour objectif de détecter, factchecker et combattre les fake news sur les réseaux sociaux. En vraie passionnée elle nous a promenés de long en large sur les contours du projet, son fonctionnement depuis la création, sa méthodologie de levée de fonds et surtout ses astuces pour être libre de toute influence extérieure (notamment les entités politiques et autres).

Astuces pour combattre les fake news

Voici selon elle quelques astuces pour vérifier une information sur les réseaux sociaux. Avant de la relayer, posons-nous les questions suivantes :

  • Quelle est la source de l’information? d’où provient-elle?
  • La dite source est-elle crédible? A-t-elle été authentifiée?
  • Quelle est la ligne éditoriale de l’organe qui véhicule l’information?
  • La source assume t’elle ou elle est anonyme
  • Que disent les autres organes à propos?
  • Y’a-t-il des médias locaux qui en parlent?

 

En cette nouvelle année, disons non aux discours de haine et aux fake news! Ne soyons pas des propagateurs de haine et de fausses informations sur les réseaux, vérifions minutieusement le contenu que nous relayons. Bonne année à tous!!!

 

 

 

Facebook Comments

One thought on “Réseaux sociaux: Non aux fakes news et aux discours de haine en 2021

  1. Yo Arthur merci pour cet article très agréable et édifiant. De passage bonne et heureuse année 2021, on espère une année sans les discours haineux et les fausses informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.