Depuis la sortie du Djangui 9 qui a regroupé Nernos, Lord Eriko, Ghazal le Che et le jeune Retlaw, Nernos est celui dont la performance a essuyé le plus de critiques. La concurrence étant inéluctable dans le rap game, les comparaisons n’ont pas manqué de fuser dès la sortie du projet.

S’il est vrai que Retlaw a brillé, n’est-il pas possible d’apprécier sa prestation sans dénigrer les autres? Et même la simple participation de Nernos a été un plus pour ce Djangui 9 et nous allons vous dire pourquoi.

En quoi est ce que Nernos a boosté le Djangui 9

  • La visibilité du projet

Le projet Djangui qui avait l’habitude de mettre en lumière des artistes underground pas très connus du public, qui n’a pas été surpris de voir Nernos sur cette affiche? Sa présence a attisé davantage la curiosité et je suis prêt à parier que beaucoup découvrent ce projet grâce à lui.

  • Sa prestation était attendue

Etant donné les reproches qui lui ont été faites ces derniers temps sur ses textes (un peu moins riches depuis ses premiers singles), Nernos était forcément attendu car tout le monde avait hâte de voir comment il allait s’en sortir sur ce registre dit ‘Rap pur’

  • Il ouvre la voie pour le partage et l’échange avec d’autres artistes mainstream

Si ce dernier avait décliné l’invitation, il aurait sûrement été traité de prétentieux. Son standing par rapport aux autres artistes lui mettent plus de pression ce qui l’expose davantage car un rendu en deça des attentes engendrerait critiques et insultes (Ce qui est malheureusement le cas).

Cela dit même s’il aurait pu faire mieux, c’est peut être difficile à avaler mais Nernos est depuis un bout dans le registre purement commercial, ce qui lui réussit plutôt bien car il a réussi à revenir au devant de la scène. Il suffit d’écouter ses dernières sorties pour le constater.

Sa présence a ouvert la voie, a mis le projet Djangui en lumière et nous osons espérer que plus d’artistes mainstream participeront au projet. Aussi pour ceux qui critiquent voire insultent, il est important de savoir que le projet Djangui n’est pas une compétition mais surtout un kiff pour l’amour du rap 237. Pourquoi des noms comme Ténor, Mink’s et même de l’ancienne génération du genre Sadrak et Myster B ne participeraient pas à ce projet?

Facebook Comments

One thought on “Admettons le ou non, Nernos a boosté le Djangui 9

Répondre à Benaziz Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.