birthday media tour

La musique faisant partie de ma vie, c’est tout naturellement que le jour de mon anniversaire soit marqué par une forte présence de cette dernière. J’ai tenu à donner le rendu en guise d’encouragements et d’hommage à tous ces artistes qui se battent nuit et jour pour réussir à se faire une place dans le vaste univers musical camerounais. Si vous ne les connaissez pas encore, suivez les! ils ne passent peut être pas encore dans les grandes chaînes de télévision mais ce sont des valeurs sûres. Bonne dégustation!!!

Xzafrane: Nouveau Président

Avec la team de sa compagnie Afam Films en charge de Montages vidéos, ce dernier est à la réalisation de plusieurs tels que “Laissez les Djoss” de Sir Nostra, “Nous pas s’amuser” en featuring avec Aliéna et Raqueem Annubis et bien évidemment le titre nouveau président dont je viens vous parler.
C’est vraiment dommage que la bonne musique soit très peu soutenue au profit de la musique Fast Food. Et on se plaindra que nos artistes travestissent leur style. Il a récemment mis en ligne une vidéo intitulée “, une trap en Beti qui bien que l’audience soit réduite fait son bout de chemin, la bonne musique n’est pas limitée par la langue.

Lekyd: Briller

J’ai aimé sa chanson tout de suite. Très bon danseur, il me rappelle ces icônes rnb américaines Trey Songz, Chris Brown, Jason Derulo et autres. Avec une bonne promo ce gars peut aller bien loin. J’attends avec impatience de voir ce qu’il nous réserve pour la suite.

Charly G: Mauvaise Langue

Celle-ci me rappelle mes années dans un Reggae Band. Talentueuse et très douée, cette femme mérite tout le succès du monde. Pour tout mélomane fan de reggae, je vous recommande vivement. Vous pouvez télécharger via le lien suivant http://vrjmusic.com/one_music.php?id=1657

Lydol: D’un autre

Cette slameuse a un talent très particulier. Sur des mélodies piano plutôt mélancoliques, d’un autre dépeint une société aux rêves brisés et aux espoirs perdus. Dans un contexte dominé par l’Afropop où l »on peut se demander si sa musique pourra se frayer un chemin, puisse t-elle trouver ce public là qui sera sensible à sa musique car elle déborde de talents.

Tony Nobody: Danse d’abord

Le grand frère a marqué son retour avec un afrotrap intitulé “Danse d’abord”, chanson qui met en avant le bas peuple, avec des parties du clip tournées dans son quartier Youpwe. Le rythme est vraiment entraînant et vraiment ceux qui disent que Tony n’est pas bon rappeur là hum… je wanda! Etre homme de média n’enlève pas son talent.Déjà toi même qui lis là tu sais koah??? Danses d’abord!!! Encore! Jusqu’à le feu sort.

Takust et Armel Gabbana: Laisse

J’ai eu le privilège d’écouter cette chanson bien avant sa sortie et j’étais déjà sous le charme. Ces deux artistes sont très talentueux. Déjà connus du public, avec un peu plus de constance ils côtoieront les sommets.

Derrick Trigger: Qu’est-ce qui n’a pas marché

Belle reprise du single proposé par l’équipe Alpha Beta « Salatiel, Blaise B, Mr Léo et Askia ». Derrick Trigger est un poulain de Dallarco Recordz composé de Alk Dallarco, Panafrik Mobami. L’on ne peut que leur souhaiter la réussite de leurs collègues de Alpha Beta, car le talent y est.

Spido: Tchama for my Head

Après « Mongo Faya » qui a pas mal tourné, Le Don du Kwat nous a balancé « Tchama for ma head ». Un son qui met avant le style swagg du ghetto. Tchama est le diminutif de Tchamako qui est une sorte de chapeau large bords.

Tzy Panchak: Ngueme

Ce jeune gars du est entrain de faire son bout de chemin. Cette chanson me touche énormément car elle met en exergue les souffrances de notre jeunesse. Le pays est dur, on veut aller en Europe par tous les moyens, pour tâter de nouveaux horizons, retrouver espoir. Sauf que parfois, la mort se trouve sur la route de l’exil, et pour ceux dont on retrouve encore les corps, c’est des familles éplorées qui subissent les conséquences de nos décisions.

Dukamer: Quelque chose

Même si ce dernier s’est récemment mis dans l’Afrobeat, il n’en demeure pas mois un bon rappeur. Je l’ai connu via cette chanson et je la partage avec vous aujour’dhui. Pour la bonne information, ce dernier vient de mettre sur pied un label appelé Music Mode.

Skriim: Fame

J’aime beaucoup le risque qu’il a pris. Avec une jeunesse sous l’emprise de la trap, Afrotrap, et tout ce qui est mélangé aux rythmes du terroir, il nous ramène un style électronique à la David Guetta et tout ce qui a chauffé comme tubes aux USA, à se demander s’il ne ferait peut-être pas un carton là-bas par rapport à ici. Tout compte fait, on ne s’ennuie pas avec lui lorsqu’il est aux platines, il est capable également de nous mixer les tubes du terroir à la sauce électronique et vraiment si vous entendez qu’il sera à une soirée, courez parce que je peux vous garantir que ce sera la patate!!!

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *