FB_IMG_1535987071516
(« Sateya » de Papy Anza interpreté sur scène)

C’est désormais le mot accroché à toutes les lèvres « Sateya » de Papy Anza. L’album annoncé de l’ artiste chanteur Camerounais, auteur, compositeur, arrangeur, basiste et guitariste.

Le parcours avant Sateya de Papy Anza

Né en 1989 sur les baies du Wouri, Papy Anza est un digne fils Ewodi. Après avoir fait ses classes auprès des plus grands et réchauffé de sa voix cristalline les cœurs des habitués des cabarets de la ville de Douala, il fait lever en Septembre 2014 sur l’univers musical Camerounais un nouveau jour. En l’agrémentant d’une douceur aux saveurs particulières.

FB_IMG_1536014665214
(L’auteur de « Sateya » de Papy Anza)

L’album « Sateya » de Papy Anza

Ce recueil de mélodies est composé de 10 titres qui vous émerveillent au fur et à mesure que vous l’écoutez. Un assemblage propre qui définit la personnalité de l’artiste. Entre douceur, amour, solidarité, fraternité et bien d’autres…

Les 04 titres phares de cet album « Sateya » de Papy Anza

Meesanedi : L’aube d’une carrière porteuse d’espoir

Le grand public le découvre en  2014,  avec son premier maxi single titré Meesanedi qui veut dire l’aube. Disque aux sonorités éclectiques, envoûtantes dans lequel l’auteur dépeint sa vision de la vie avec ses joies et ses peines. Il promeut les valeurs d’amour et le partage. Il s’impose alors, par son originalité dans les Play-listes de tout bon mélomane et fait l’objet d’un large plébiscite de la part de ses pairs. Un titre qui annonçait exactement un nouveau départ pour l’artiste.

Sateya : l’expression d’une promesse longtemps nourrie

Dans ce titre qui est même l’intitulé de l’album, Papy Anza vient mettre un terme à la languissante attente de son public. Il fait honneur à tous ceux qui  nourrissent pour lui de grands espoirs. Sur cette musique universelle aux  rythmes traditionnels ouverts sur le monde, il nous entraine  dans des balades où se mêlent avec allégresse Jazz, Blues, Mangambeu, Essewe, Bolobo, Makossa…

Nakwa et Ma Reine : la couleur est annoncée

C’est avec des mots différents « je te ndolo », «  je te yah mo’o », « tu es ma go… », qu’il déclare sa flamme à sa muse, à sa reine.  Sur des beats polyrythmiques et savamment cadencés, l’auteur nous fait vivre  des expériences sensorielles uniques. Au travers de voyages symphoniques harmonieux où s’amarrent avec homogénéité, danse et nostalgie, il se livre à corps perdu. Tel un romancier, ses textes nous baignent dans l’amour.

 « T’es ma reine, j’adore ta couronne, je m’occuperais de ton royaume…». Savourez sans retenue le titre « Nakwa », un véritable régal.

 

Ecrit par Georges KASSI

 

Facebook Comments

One thought on “« Sateya » de Papy Anza: un disque aux sonorités électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *