Présentez-vous en quelques mots pour ceux qui ne vous connaissent pas

je suis Moss Aya, artiste camerounais résidant en France. Ma musique tourne autour du Reggae et cette année je commence à sortir mes morceaux écrits depuis longtemps pour la plus part.

Un petit mot sur votre parcours et vos meilleurs souvenirs? 

la musique est présente dans ma vie depuis mon adolescence. J’ai d’abord été  bassiste dans des groupes où on jouait du jazz-rock, du rock, de la musique antillaise, du reggae, de la musique africaine, puis de la musique cubaine. Le dernier groupe dans lequel  j’ai joué  la basse était un groupe de reggae de Montpellier. Nous avons fait 75 concerts en 3 ans dans le sud de la France et en Suisse.

Quand le groupe s’est dissout ça m’a fait un electro-choc. Je me suis demandé pourquoi  mon activité  musicale devait autant dépendre d’un groupe. J’ai voulu alors changer cette situation en me mettant à la guitare, à la composition de morceaux et au chant. Ainsi je fais de la musique quoi qu’il arrive. C’est ainsi qu’est né Moss Aya en 1997. C’est à cette époque que j’ai commencé à faire mes premières compositions et mes premiers concerts en tant que Moss Aya. Je me trouvais alors à Grenoble, une ville ou le reggae était  très populaire.

Moss Aya

Parlez nous de votre album, aussi pourquoi en a t’on très peu entendu parler?

Sous la pression d’un de mes amis musiciens Martin Koums que je remercie, je me suis enfin décidé à enregistrer les morceaux que j’ai écrit  depuis 1997.  Il m’a encouragé par la critique, me disant que de toutes façons je ne vais jamais enregistrer ou à 90 ans. Tout ça m’a donné l’envie d’aller enregistrer mes morceaux et de les pousser le plus loin possible. j ai de quoi faire  2 albums. J’ai fini d’enregistrer les 10 morceaux du premier qui sont actuellement en mixage. Je les sortirai un à un car à mon avis si j’envoie les 10 d’un coup, le public va probablement les survoler alors que j aimerais que chaque morceau soit écouté  avec attention.

Parti pour toujours, votre premier single en 2019. Pourquoi avoir choisi de sortir ce titre? Est-ce une histoire vécue ou fictive

Conscient que le reggae est encore marginal au Cameroun  car le Cameroun est un pays a forte identité musicale. J’ai choisi de toucher les camerounais par des thèmes que j’aborde. Chacun de nous connais au moins une famille qui a un des siens qui est parti rester en Europe 10 ans 20 ans ..30 ans. Moi même ça a failli m’arriver. J’ai d’abord fait 20 ans sans venir puis après je venais presque tous les 10 ans pour les deuils, ceci jusqu’en 2015 où j’ai décidé qu il en soit autrement. J’ai d’abord placé la musique comme raison de venir, désirant prendre une place dans le paysage musical camerounais.

Je viens désormais au moins 4 fois par an, plus seulement pour la musique mais également pour élaborer des projet de business. je peux dire merci à la musique qui m’a ramené au pays. Parti (en Europe) pour toujours ça a failli être moi, mais la musique m a sauvé.

Parlons maintenant du deuxième single Me Ngayene Fêla. Comment avez-vous eu l’idée de cette rencontre musicale entre Fêla Kuti et Bob Marley?

En France quand un blanc joue une musique venant du tiers monde, soit c’est de la musique afro cubaine ou brésilienne, soit c’est du reggae ou de l’afrobeat. Ces musiques du tiers monde ont fait tant de chemin au point d’être jouées par mes autres personnes qui ne sont pas de cette culture. Je trouve ça magnifique. Parmi ces 4 styles de musique j’ai plus d’affinité  avec l’afro beat et le reggae. C’est pourquoi j’ai voulu  rendre hommage à ceux qui sont à l’origine de la propagation  de ces musiques c’est à dire Fela et Marley.

Pourquoi avoir choisi ces derniers et pas des légendes camerounaises? 

j’ai visé large, je voulais un morceau qui concerne la communauté  noire toute entière. Reconnaissons-le Fela Kuti et Bob Marley ont porté  loin les  couleurs de la musique noire. Il n est pas exclu qu’une prochaine fois je prenne des artistes camerounais, le plus difficile étant de trouver une formule qui se marie bien avec le reggae.

Des tournées et spectacles en vue? 

Je commencerai à chercher des concerts ou à en organiser des que j aurais 3 titres sur youtube. j’en ai deux pour le moment donc c’est pour bientôt.

Un mot sur les prochaines sorties?

J’ai 2 autres singles déjà prêts à sortir, musique et clip. Mais je ne peux pas aller « plus vite que la musique ». Il faut communiquer assez sur chaque morceau car chaque chanson traite un thème différent.

Dans un pays comme le notre où les valeurs se perdent est ce qu’une musique aussi spirituelle que le reggae peut encore marcher

C’est un grand défi que de réussir à captiver  l’attention du publique camerounais avec le reggae. Ma façon d’attirer le public camerounais c’est d’aborder des thèmes auxquels ce public peut s’identifier.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.