Libérez l’Afrique de Toujours viens un peu déjouer les préjugés que nous avions de lui. Nous n’avions pas vraiment été convaincus de ses premières sorties, au point de douter de son talent. Cette nouvelle chanson nous fait comme un effet de soulagement tout en espérant que la suite sera encore meilleure.

Le message derrière Libérez l’Afrique de Toujours

 

Nous le savons tous, lAfrique est le berceau de l‘Humanité mais hélas depuis plusieurs siècles ce continent a été et est toujours victime de plusieurs exactions criminelles et inhumaines des puissances Européennes et Américaines. Aujourd’hui l‘Artiste Toujours s’insurge contre tout cela dans son dernier single intitulé « Libérez lAfrique« , single au message très révélateur qui témoigne du ras-le-bol dont plusieurs africains font preuve aujourd’hui car le mal est trop profond.

Sur une musique Reggae, l‘Artiste Toujours a bien su faire passer son message de la manière la plus audible et directe qu’il soit avec un timbre vocal à la fois grave et aigu, il a su retracer en quelques mots tous les maux dont lAfrique a déjà et est toujours victime : en premier rang il y’a le Franc CFA, cette monnaie qui n’est de nature qu’à maintenir lAfrique dans une position de pauvreté car c’est une monnaie qui n’est pas maîtrisée par lAfrique, seule la France qui fabrique cette monnaie la maîtrise

Il parle également de tous ses grands hommes d’Afrique qui ont été tués par les colons, dénonce tous ces faux accords qui n’aident pas le continent dit noir, parle des guerres que les Colons ont fabriqué pour sauvegarder leurs intérêts et ainsi tuer des millions d’Africains, et s’insurge également en guerre contre la Françafrique.

Libérez l’Afrique de Toujours est donc un appel à la conscience collective de tous les africains afin qu’ils se lèvent tous comme un seul Homme pour chasser tous ses Colons qui la pillent et la maintiennent en captivité. Restez en contact avec l’artiste sur sa page Toujours

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *