Après avoir longuement défrayé la chronique sur une histoire de trafics de votes liés au Canal d’or , le single Je t’aime de Blacky Carat arrive à point nommé pour ramener l’attention sur sa musique. Personnellement je dois dire que cette chanson est très appréciable, une balade mélodieuse, des notes de piano assaisonnées d’un  violon bien dosé.

Même si l’auto tune chanté dans les graves donne quelques airs de Booba, je ne vois pas une femme qui n’aimerait pas qu’on lui écrive des textes pareils. Assez inspiré sur ce coup, on va dire que l’artiste a su choisir ses mots, ce qui transporte encore plus aisément celui qui écoute. Avant d’aller plus loin, qui est Blacky Carat en quelques mots?

 

Blacky Carat

 

Biographie de Blacky Carat

De père sénégalais et de mère camerounaise, le jeune Blacky Carat est doublement lion: indomptable par sa mère et de la teranga par son père. Très tôt, il s’intéresse, comme nombre de jeunes de sa génération à la musique hiphop. Au départ simple mélomane, très vite, il va créer ses propres textes, en s’inspirant de son ressenti face à son vécu quotidien. Il n’a alors que 12 ans.

Encore adolescent, impulsé par son destin et très intelligent, il va à travers sa sensibilité artistique s’inscrire parmi les meilleurs. C’est d’ailleurs grâce à son talent qu’il finira par obtenir le soutien de ses parents, ce qui lui permettra de vivre sa passion tout en continuant ses études supérieures en comptabilité et gestion.

La musique de Blacky Carat fait partie intégrante du rap classique, tout en évoluant avec les différentes influences de la musique urbaine. A l’observation son style a considérablement évolué entre son premier single officiel «change my life», classique sorti en 2015, comme une sommation, et le second single «wallaye bilaye» dont le vidéogramme a été nominé à la 11ieme édition des canal d’or. En éffet, il ya comme une fusion parfaite de rythmes et instruments traditionnels de l’Afrique sahélienne, associés à de l’afro beat, ce qui lui confère une signature unique.

Cette fusion de cultures de « wallaye bilaye » suscite, comme tout chef d’œuvre, des réactions positives de la part des critiques. Et lui permet de toucher un plus large publique, accroissant ainsi le nombre de vues sur YouTube (plus de 645.000).

Au premier trimestre de l’an 2017, il revient plus fort et porteur d’un nouvel inédit, le titre TPMP (Ton pied mon pied), un titre qui raconte l’histoire d’un amoureux qui en dépit de ses multiples occupations et de son indisponibilité, rappelle et promet à son âme sœur d’être toujours là pour elle.

Produit sur un tempo relaxe, cette nouvelle peinture sonore révèle une fois de plus le caractère polyvalent de l’artiste qui peut surfer d’un style à l’autre sans perdre son originalité. Après un single très soft TPMP (ton pied mon pied), celui qu’on surnomme affectueusement le lion noir, a offert à son publique un nouvel opus. Le beat signé P.A.T est lourd et plein de vibe. Le rappeur lance d’ailleurs le slogan Weh Weh.

Dans le clip, on peut voir un Blacky Carat qui s’amuse à faire de la musique en plein paris, pour le plus grand bonheur de ses fans.Blacky Carat malgré sa notoriété, garde une âme d’enfant, tendant la main aux démunis, sensible à leurs conditions de vie précaires.

De passage à Paris en 2018, le jeune homme, qui n’hésite pas à prendre conseil chez ses aînés (Fally Ipupa, Hiro), réalise une version premium d’un titre «Mamacita» sous la direction artistique de Shelis (collaborant avec Bomaye music du rappeur Youssoupha). Le titre avait préalablement été enregistré au Cameroun. Mamasita , un titre qui parle de doute en amour, touche particulièrement ses fans lovers.

Le titre ‘‘Mamacita’’ très apprécié va permettre une seconde nomination de Blacky Carat à la prestigieuse cérémonie récompensant les meilleurs de la musique au Cameroun, les canal d’or, dans la catégorie meilleur artiste ou groupe masculin de musique urbaine

Grace à son talent, et à la qualité de sa musique, cet artiste incroyable offre un nouveau titre LVCD (la vie c’est les dépenses) à son public, sortie le 19 décembre 2018. Les paroles de ce morceau présentent la vie comme une source de dépenses, pas nécessairement financières, mais aussi physiques, morales…

L’artiste musicien Blacky Carat est une voix avec laquelle il faudra désormais compter tant il est clair qu’il fera une brillante carrière, auréolé à la fois par son talent et son image d’artiste clean.

 

Discographie de Blacky Carat

Change my life: 1er single 2015

Wallaye Bilaye 2ème single nominé meilleur vidéo gramme au canal d’or pour la chaine de télé Canal 2

Ton pied mon pied 3ème single 2016

We We 4ème single 2017 – 2018

Mamasita 2018

L.V.C.D La vie c’est les dépenses Decembre 2018

JE T’AIME JUIN 2019

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.