14793903_10211179333347493_1050386102_n

Le rendu du concert de Davido n’étant pas très positif, il y a lieu de revenir sur la polémique selon laquelle nos promoteurs ne devraient-ils pas s’investir davantage sur les artistes locaux. L’époque où nos jeunes se ruaient dans les spectacles rien qu’en entendant des noms tels que Sean Paul, Don Jazzy ou plus récemment Davido (excusez mon insistence) semble être révolue, car il semble que le public camerounais semble désormais vouloir consommer plus local.

Consommer local est très positif, et cela voit enfin les mouvements nationalistes de la musique camerounais et des concepts tels que Mboa de Tony Nobody et autres porter leurs fruits.

Ceci m’a donc poussé à m’interroger sur le sort qui pourrait être réservé à notre diva nigériane Yemi Alade, dont l’ascencion fulgurante ne souffre d’aucun doute. Y a t-il des raisons d’être optimiste? Que pensent les acteurs de la musique urbaine de sa venue?

D’après Kay Nine (manager de Mel B Akwen), très influent dans la musique urbaine Camerounaise en zone anglophone, le problème se situe dans la manière dont les artistes locaux sont traités par rapport aux artistes étrangers. Il déclare:«je n’ai rien contre la venue d’artistes étrangers, mais je ne trouve pas très patriotique le fait de leur donner de meilleures conditions (logements dans des hôtels luxueux, cachets énormissimes etc) par rapport à nos artistes. C’est pourquoi je milite d’avantage pour la cause de nos artistes afin que les mentalités changent et que les promoteurs pensent premièrement à les soutenir et relever leur niveau. En termes de qualité notre musique s’est améliorée, et sans le soutien de tous les acteurs de l’industrie musicale (promoteurs, médias, public…) nous ne pouvons être compétitifs à l’échelle internationale».

Pour Monsieur Polémique, qui s’était d’ailleurs inscrit en faux contre la venue de MHD, déclare:«La venue d’artistes étrangers au pays doit être une opportunité de partage et d’échange culturel et artistique.  Il doit avoir des collaborations. S’il s’agit uniquement de prendre de gros cachets et s’en aller alors mieux vaut investir cet argent pour le développement de la musique locale. Aussi il est triste de remarquer que les artistes locaux qui les accompagnent généralement en première partie lorsqu’il arrive qu’ils soient rémunérés, ne perçoivent même jamais le dixième de ce qu’on donne à ces artistes étrangers».

Ceci dit, l’on peut être optimiste parce que le concert à proprement dit n’est pas celui de Yemi Alade, contrairement à MHD et Davido qui étaient les guests stars. Cette dernière est l’invitée d’honneur de Wax dey, artiste camerounais de la Diaspora revenue au Cameroun afin de se faire connaître par son public.  Ce concert est en effet la présentation de l’album 360 degrees de Wax Dey, album dans lequel figure un duo avec Yemi Alade (vidéo ci-dessous), raison première de l’invitation de cette dernière.

 

Même s’il va sans dire que le nom de Yemi est plus plébiscité pour des raisons marketing, et qu’elle va aussi certainement nous divertir avec ses plus beaux hits (Na God de, You make me feel, Ferrari et bien d’autres…), assister à ce concert pour ceux qui peuvent serait en effet un moyen de découvrir et surtout soutenir Wax dey, qui lui est un artiste Camerounais.

Puissent les promoteurs tirer les enseignements de tels évènements et comprendre enfin qu’il est tant d’arrêter de privilégier la musique d’ailleurs au détriment de notre musique. Les billets sont en vente aux prix de 10000 Fcfa (promo), 20000 Fcfa (VIP)  et 50000 Fcfa (élite VIP). Egalement vous pouvez gagner 5 places ainsi que la possibilité de partager la scène avec les deux artistes.

Pour toutes information supplémentaire, veuillez appeler les numéros 670 77 77 77/662 40 89 41 ou envoyer un mail à contact@calabashmusicgroup.com

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *