Bonjour où que tu trouves Achalle. J’espère que tu vas bien. Depuis ta mort et les polémiques qui l’accompagnent je suis rempli d’une très grande tristesse le peu de fois qu’il m’arrive de penser à toi. Il y a quelques jours, j’ai coincé en ligne une affiche qui parlait d’un concert à ton hommage avec près de 100 artistes invités (hum c’est un open mic ou bien? Pour un artiste comme toi? Je me suis demandé).
achalle

Même si je n’achetais pas cette thèse de plus de 100 artistes (à vrai dire je questionnais déjà l’organisation), je ne suis même pas sur que je m’y serais rendu si tu étais encore vivant. Pourquoi? Moi même je wanda(je me demande)! Pourtant ce n’est pas le talent qui te manquait. Pourquoi alors eh ? Peut-être parce que je suis comme un de ces «pseudos» fans qui encourage seulement avec les likes. Un artiste a même fait une publication récemment à ce sujet, je me suis senti direct visé. Il disait vrai. On dit aimer ce que vous faites, mais on ne vous encourage pas. Etrangement, nous sommes les mêmes à poser la question de savoir pourquoi les artistes sont pauvres.

Honnêtement j’ai regretté de m’y être rendu. Personne ne connaissait tes chansons on dirait, en dehors d’un jeune (Stéphane Akam) qui a un peu essayé avant même le début officiel de la soirée (euh, et aussi ton affiche qui était à l’entrée). Les artistes en herbe ont préféré interpréter les chansons étrangères (R.Kelly, Alicia Keys, hum) au lieu de prendre même 5 minutes pour apprendre une seule de tes chansons. Où étaient les stars (artistes confirmés) alors? On aurait dit que chacun faisait plutôt sa promo hein (désolé mais il faut savoir dire certaines choses). Certains lorsqu’ils ne chantaient pas leurs propres chansons, ont fait des reprises de classiques tels que Malaika et autres (très bien d’ailleurs), mais est-ce que c’était le but de la soirée? Est-ce un hommage digne de l’une des rares voix authentiques qu’il nous restait encore? Eh ah!!! Chose quand même à saluer, la contribution financière des uns et des autres en solidarité à la famille du défunt. Toutefois j’espère de tout cœur que ça se passera mieux dans les autres villes.

Bref passons à autre chose, comme je disais je ne sais même pas si j’étais un de tes fans. Je ne connaissais que trois de tes chansons parmi lesquelles Bounya, Insecure, et le dernier vidéogramme que tu nous as laissé avant de partir, Ebolo.

Bounya! Parlons-en. Honnêtement cette chanson ne me disait rien. Je la trouvais limite drôle. Aussi le fait d’apprendre par la suite les rumeurs sur ton homosexualité m’ont fait perdre tout intérêt à ton égard. Comment en es-tu arrivé là, je n’ai jamais cherché à savoir, car c’est une abomination. Tu n’avais aucune excuse. Notre société est ainsi faite, par conséquent je ne pouvais réinventer la roue. Je n’aimais pas la chanson, en plus tu étais pédé (comme on dit chez nous). Tu peux donc comprendre que tu ne m’intéressais pas à ce moment. Tu m’énervais… en vrai!!!

La suite est devenue plus intéressante, j’ai découvert Insecured. Je ne sais pas s’il y a eu autre chose entre-temps, mais comme je t’ai dit plus haut je n’en connaissais que trois. Un guitare agréable à entendre, des solos propres, une chanson romantique, et ta voix alors… Que dire de plus, à ce moment dans ma tête c’est « il est peut-être homo mais il est doué »! En passant êtes-vous sur qu’il est même homo? Et si c’était des rumeurs?

Bref pour la première fois, j’étais époustouflé par ton talent.
Après ça, tu as disparu dans ma tête, de ma vie. Jusqu’au jour où je vois des articles sur une nouvelle vidéo que tu aurais sortie. J’ai pas prêté attention. Ton silence était trop long, tu étais sorti de mon cœur. Entre temps j’ai eu vent de ta maladie. Je suis resté indifférent. Plusieurs fois les liens de ta vidéo circulaient sur la toile mais je les ignorais. Tu ne m’intéressais plus. J’étais passé à autre chose, jusqu’au jour où tu es subitement diffusé dans toutes les télés et radios.
Achalle est mort! Je vois donc Ebolo pour la première fois…après ta mort, et je me dis Mon Dieu! Quel gâchis! Pourquoi?

Dans Ebolo tu parles de ta situation, tu cries à Dieu, d’avoir miséricorde de toi. Tu as l’impression d’être au point zéro, de ne pas progresser. Comme le vieux dicton le dit, «qui n’avance pas recule». C’est pourquoi la situation semblait pire qu’au moment où je t’ai connu, car tu n’étais pas encore malade par exemple. Malgré tous tes efforts et ton labeur, tu n’avais rien en poche, tolambo! A ce moment tu te dis, oh la vie des artistes Camerounais. Quelle injustice.

C’est pour ces raisons que j’ai un peu décroché moi aussi pour tout dire, parce qu’à un moment on ne peut s’en sortir sans argent. Au moins je suis toujours dans le milieu, apportant ma contribution autant que possible. La musique sera un loisir pour le moment, jusqu’à ce que je récupère assez de force (financièrement surtout) pour relancer.

FB_IMG_1469747312270Revenons à toi. Tu souffrais dans ta chair à cause de la maladie, et dans ton être à cause de cette solitude profonde. Paraitrait-il que tu n’as pas connu l’amour d’une mère. Bref, j’aurais tellement aimé être ce fan qui t’encourage, afin que tu n’abdiques pas. Mais hélas, je t’ai lâché. C’était ta vie, ça ne me regardait pas. De surcroît je n’étais pas un de tes proches. Toute ma journée d’anniversaire, Ebolo revenait à chaque fois dans mon esprit (Nana nana nana na na…). Comprenant ta situation aujourd’hui car j’essaye aussi de m’en sortir, Ebolo m’encourage à ne pas abandonner. En tant que fan, doit-on rester les bras croisés et regarder nos artistes crever? Ah j’oublie! J’étais un pseudo fan.

Trois chansons, voilà ce que je retiens de toi, comme les trois syllabes de ton nom. Achalle
Repose en paix… Amen

Facebook Comments

One thought on “Achalle: Lettre d’au revoir d’un «pseudo» fan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *