Visuel livre

Je suis allé à la rencontre de ce jeune auteur prolifique une fois de plus pour qu’il nous parle en détail de son livre qui défraie la chronique et les polémiques République Du Piment! C’est avec plaisir qu’il s’est prêté au jeu et a répondu dans les moindres détails.

Comment se porte ton bouquin et quel est le retour de ceux qui ont lu?

Mon livre se porte plutôt bien, je regrette juste l’absence de critique littéraire à son sujet. Non pas que le livre ne les intéresse pas, mais pour le simple fait que nos critiques n’ont ni le temps, ni la volonté, ni les espaces pour s’exprimer. Mais le livre est passé tout de même dans tous les circuits qui puissent exister dans notre pays : les librairies, les bibliothèques, les émissions radios, la télévision, (surtout le journal de 20h30 de la CRTV), la presse écrite, la presse en ligne, les dédicaces, les multiples relais sur les réseaux sociaux. Il a été très bien reçu par ses nombreux lecteurs à travers les cinq continents.

Où se situe ta campagne 1 million de lecteurs? Penses-tu que le nombre de lecteurs a augmenté d’ici là?

« 1 million de lecteurs » est un mouvement et non une campagne. Donc au fond, il n’est ni périodique ni limité dans le temps. Ce mouvement n’est que la résultante des activités de mon association ACDIS (Association pour la Conservation et la Diffusion du Savoir) créée en 2011 avec pour ambition de promouvoir le livre et la lecture. Le mouvement « 1 million de lecteurs » veut faire du Cameroun un pays de lecteurs au même titre qu’il est un pays corrompu, ou une république du piment. Tout ça ne s’est pas fait en un seul jour, non ! Nous voulons travailler sur l’âme et l’esprit des gens, il faut se donner du temps et de la précision. Njoh Mouelle avait raison de dire qu’ « on ne change pas d’âme comme on change d’habit ».

Etant donc un mouvement basé sur l’esprit et l’âme, il est difficile et même inutile pour nous d’essayer de mesurer la portée de cette action avec des mesures chiffrées comme si c’était une campagne de vaccination. Plantez les graines et attendez, patientez, et tôt au tard, les fruits parlerons d’eux-mêmes.

À quoi s’attendre pendant ta présentation?

Je suppose que vous parlez là de ma présentation lors pour le compte de ma tournée dédicace organisée grâce au concours de l’Institut Français du Cameroun à partir de Douala. Tout de même, sachez que je veux avoir un discours inspiré. Donc je vais rarement me préparer à l’avance. Je veux juste échanger avec les gens selon le temps et l’atmosphère qu’il fera. Mais en général, je vais montrer à tous ceux qui seront là les raisons pour lesquelles ils devraient lire « république du piment » publié seulement il y’a 7 mois, le 08 mars dernier.

Ton mot de fin

Achetez le livre, lisez, cultivez-vous, et sortez du cerclé fermé du «manger» du «boire» et du «faire». Vous êtes plus importants que ça, servez à quelque chose sortez de l’inutilité, devenez «quelqu’un» !!!

Le rendez-vous est donc pris pour ce jeudi 12 Octobre dès 17 h à l’Institut Français de Douala. Les livres sont en soldes et moi même j’en ai bénéficié. Mes chers frères,  apprenons à lire, à nous éduquer car cela a le pouvoir de transformer nos vies.

 

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *