Ça fait déjà deux jours et personnellement je n’arrive toujours pas à croire que le Daishikan nous a quittés. Je ne gère pas les RIP, je ne veux pas entendre qu’il est mort. Depuis Jonathan où la plupart d’entre nous l’avons découvert, c’était visible qu’il était un fan de motos. Il en conduisait beaucoup dans ses clips, ou les utilisait comme accessoires (avec des filles ou d’autres motards qui conduisaient).

Hommage Easy Group à Dj Arafat


Son charisme 
Beaucoup (moi même parmi) le trouvaient peu inspiré et ses chansons vides de contenu. Sans compter la monotonie dans les mélodies, les intrus, la façon de chanter et autres. Mais ce qu’on ne pouvait lui enlever c’est son charisme, son allure qui imposait naturellement le respect. Malgré les critiques, à l’écoute de ses chansons tu te retrouvais facile entrain de secouer la tête, de danser pour wanda ensuite qu' »en fait même, la gars ci chante même Koah? ». Mort de rire un vrai paradoxe. 


Les clashs/ coup de gueule 

Le mec il était connu pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Quand ça n’allait pas il dégainait. Entre directs sur Facebook, altercations et autres, il ne manquait pas de faire parler de lui dans la rubrique divers. La vidéo la plus marquante est celle où il se plaignait de ne plus être diffusé sur Trace. 


Ses multiples noms 
Comme notre grand Rabbi au Cameroun, DJ Arafat avait plusieurs noms. De son vrai nom Ange Didier Houon, c’est comme s’il changeait de nom au fur et à mesure qu’il sortait des projet. Le avait plusieurs noms d’artiste parmi lesquels andant baracuda, commandant Zabra, Influenmento, l’Apache, Yorobor, Daishikan, Dj Arafat. 

Daishikan


Ses concepts / pas de danse
Kpongor, Aregueder, Kpankaka, Gbogolor, Tapis Vélo, Chebele, ketebo, Dosabado, Zoropoto, 


Ses phrases/citations bizarroïdes 
Le mec avait souvent des allusions bizarres que lui seul comprenait. En voici quelques unes: 
« Poisson dans l’air qui s’en va qui dit bonjour à Dieu » (dans le titre Chebele). 
« Avion dans sac » (Gbechin Peintin), « Si tu es un crabe, faut reconnaître que les humains vont te manger (tapis vélo), monde mondiale » (Deux fois Koraman)
Il appelait ses fans les « chinois » car ils sont tellement nombreux et éparpillés dans toute l’Afrique. Arafat n’était pas qu’Ivoirien, toute l’Afrique l’avait adopté. Malgré son caractère difficile, les scandales autour de son nom, nous (ceux qui l’aiment) l’aimions comme ça. Avec ses imperfections. Il laisse un album Renaissance sorti il y’a quelques mois. Son dernier Clip est un featuring avec Naza

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.